Couverture Martini_Simone & Pino Berettoni

Si vous avez commencé à parcourir quelques recettes de cocktails, vous avez forcément aperçu cet ingrédient dans l’une d’entre-elles. Plus connu par le grand public sous le nom de “Martini”, le vermouth est un ingrédient incontournable pour les cocktails, et selon moi il mérite bien un article à lui seul.

Martini&Rossi_classic_film

Crédit photo : classic_film

Le vermouth est une préparation à base de vin blanc (75% minimum), de mistelle (mélange de moût de raisin et de sucre) et d’alcool neutre aromatisé aux extraits de plantes (dont l’absinthe), d’herbes et d’épices. Il tient son nom au terme allemand Wermut, qui signifie la grande absinthe, autrefois utilisée comme herbe médicinale. La France et l’Italie revendiquent tout deux la paternité de ce breuvage, mais il est communément admis que le vermouth a fait sa première apparition dans la région italienne du Piémont, vers 1750. Toutefois son origine est bien plus ancienne. En effet, le médecin grec Hyppocrate (460-370 av. JC) préparait déjà des remèdes à base de vin et de plantes pour soigner certains maux.

Il est communément servi “nature” pour l’apéritif, éventuellement agrémenté d’un zeste de citron ou d’orange, frais ou avec des glaçons. Il sert aussi aux cocktails, dont deux en particulier : le Dry Martini et le Manhattan (cf. plus bas pour les recettes).

Les marques les plus connues

Martini

Martini : il s’agit de la marque la plus connue du grand public et la plus vendue. C’est une entreprise italienne qui a été fondée en 1863 et qui est basée à Turin. Cette marque décline le vermouth en plusieurs produits différents, dont le Rosato, le Bianco, l’Extra Dry, le d’Oro et le Rosato. C’est cette marque qui est à l’origine de l’antonomase (c’est le mot qui signifie qu’un nom propre est rentré dans le langage courant pour désigner un nom commun, comme kleenex, bordeaux ou don juan Clignement d'œil). Or il existe d’autres marques de vermouth.

Noilly Prat

Noilly Prat : deuxième marque la plus connue, la société française a été fondée en 1855 par Louis Noilly et Claudius Prat à Marseille. Mais sa recette originale a été créée en 1813 à Marseillan (près de Montpellier) par Joseph Noilly, le père de Louis. Cette marque comporte 4 variétés de vermouth différents : l’Original Dry, l’Extra Dry, le Rouge et l’Ambré.

Pour illustrer ce savoir-faire français, je vous ai déniché une petite vidéo très intéressante (cliquez sur l’image et vous serez dirigé vers le site qui contient la vidéo).

Vidéo Noilly Prat

D’autres marques…

Dolin

Dolin : c’est une autre maison française fondée en 1815 à Chambéry par le liquoriste-distillateur Joseph Chavasse. Perché dans les Alpes, il créé sa propre recette de vermout (autre orthographe et prononciation du mot vermouth) en 1821 avec la grande variété d’herbes des montagnes voisines. Cette marque propose les 3 vermout historiques : le Dry, le Blanc et le Rouge. Cette marque produit également du génépi (une liqueur traditionnelle de Savoie) et des crèmes de fruit.

Cinzano

Cinzano : c’est une société italienne qui a été créé en 1757 et est basée elle aussi à Turin. La recette a été créée par Giovanni Giacomo et Carlo Stefano Cinzano, deux frères herboristes. Cette marque propose les 3 produits classiques (Blanco, Rosso et ExtraDry) ainsi que des variantes Limetto (vert pâle aux saveurs de citron) et Orancio (orange clair aux arômes d’orange et vanille).

Quelle bouteille acheter?

Maintenant qu’on a vu toutes les marques et produits disponibles, l’heure est venue de choisir la bouteille qui nous faut pour nos cocktails.

Sauf si vous voulez vous constituer un bar de professionnel, allez au plus simple. Seuls les marques Martini et le Noilly Prat (Original Dry) sont disponibles partout, les autres nécessitant un peu de recherche.

  • La première bouteille que vous devez vous procurer est le vermouth sec. C’est à mon avis un basique à avoir chez soi, tellement ce produit est utilisé fréquemment. A ce titre, vous pourrez donc soit prendre le Martini Extra Dry, soit le Noilly Prat Original Dry. Personnellement j’ai opté pour la deuxième par curiosité pour cette marque que je ne connaissais pasClignement d'œil. Les arômes que dégagent ce vermouth est extra!
  • La deuxième bouteille sera le vermouth rouge. Il apparaît aussi assez souvent dans les recettes, plutôt associé avec le whisky. Prenez donc le Martini Rosso. Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être trouver le Noilly Prat Rouge aussi.
  • La troisième bouteille (facultative) sera le vermouth blanc. Il entre très peu dans la composition des cocktails, mais peut remplacer le vermouth dry pour apporter plus de douceur. De plus, cet apéritif est apprécié par la plupart des gens, ce qui en fait une boisson idéale pour une personne allergique aux alcools forts ou un futur conducteur.

Les cocktails à base de vermouth à connaître

1-Dry Maritini (ou Martini tout court) : c’est LE cocktail à connaître par cœur!

Dry Martini

Crédit photo : 0000007

-5.5cl de gin

-1.5cl de vermouth dry

-1 olive verte ou 1 zeste de citron

Versez les glaçons, le gin et le vermouth dans le verre à mélange, remuez à l’aide d’une cuillère à mélange, puis filtrez dans un verre à Martini. Placez l’olive dans le verre.

La boisson mythique de James Bond varie en dosage selon les barmans. Il peut être servi plus doux, ou au contraire très sec. A vous de trouver le dosage qui vous convient le mieux.

2-Manhattan : l’autre référence incontournable

Manhattan

Crédit photo : _gee_

-5cl de rye whiskey

-2cl de vermouth rouge

-2 à 3 gouttes d’Angostura bitters

-1 cerise confite

Versez les glaçons, le whiskey et le vermouth dans le verre à mélange, remuez à l’aide d’une cuillère à mélange, puis filtrez dans un verre à Martini. Placez la cerise dans le verre.

Au vu de leur ressemblance dans le dosage, la préparation et la décoration, on peut dire que c’est le cousin germain du Dry Martini.

3-Bronx : un autre grand classique à base de deux vermouth

Bronx

Crédit photo : add1sun

-3cl de gin

-2cl de jus d’orange pressé

-1cl de vermouth dry

-1cl de vermouth rosso

-1 cerise au marasquin

Versez les glaçons, le gin, le vermouth et le jus d’orange dans le shaker et secouer vivement pendant 10 à 15 secondes, puis filtrez dans un verre à Martini. Placez la cerise dans le verre.

Une version plus fruité que les deux précédents cocktails.

Conclusion

Comme vous pouvez le remarquer, les recettes montrent bien que le vermouth est un ingrédient qui possède des arômes et des saveurs subtils, qui doivent être mises en valeur en composant très simplement (1 ou 2 ingrédients par petites touches) avec une eau-de-vie et éventuellement un sirop ou un bitter. Il faut bien avoir en tête que c’est avant tout un vin, et que si on rajoutait des tonnes de jus de fruits très goûteux, le vermouth serait rapidement noyé dans le mélange. Cela n’empêche pas au vermouth d’apparaître dans plusieurs dizaines de cocktails, car il se marie facilement avec n’importe quel ingrédient. Personnellement, le vermouth est l’une de mes boissons préférées.

Et vous, quel est votre cocktail préféré à base de vermouth? Connaissez-vous d’autres marques accessibles? N’hésitez pas à laisser un commentaire!

Crédit photo de couverture : Simone & Pino Berettoni

2 commentaires

  1. Pingback: Tour du Monde des cocktails – Adresses du Goût

  2. pourquoi nous ne trouvons plus de CINZANO dans les supermarchés peut on le remplacer par du MARTINI car je fais moi même mon AMERICANO merci du renseignement

    • Sylvain Cottereau

      Bonjour peltier,

      Merci pour votre commentaire!
      Effectivement moi-même je n’ai jamais trouvé de Cinzano dans les supermarchés. A moins que vous soyez un puriste, les vermouth de la marque Martini feront très bien l’affaire 😉

      Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *